Marie Cénec

Pour la troisième année consécutive, la célébration de Noël pour les familles du 24 décembre a été célébrée avec la présence de la pasteure. Le thème choisi cette année, après la douceur et l’espérance, était celui du sourire. Le sourire, c’est bien ce qu’arborent les participant.e.s aux célébrations et aux événements œcuméniques organisés dans le quartier de Champel. L’église et le temple ne sont qu’à quelques mètres de distance et cette proximité géographique se double d’une proximité œcuménique qui a une longue histoire.

 

C’est dans la joie de partager ce qui fait le cœur de leur foi que les communautés protestantes et catholiques se réunissent régulièrement pour des cérémonies lors de la Semaine de l’unité, pour la journée mondiale de prière, à Noël ou pour des temps forts comme lors des expositions organisées sur le thème de « L’art du silence » (2019). Le concert de Gospel avec Marcel Boungou à Sainte-Thérèse (2017) avec un chœur œcuménique constitué pour l’occasion ou l’après-midi de conférences « Parler de la mort, célébrer la vie » (2018) restent des moments marquants de ces dernières années.

 

Hormis ce qui rassemble un public nombreux, les célébrations œcuméniques aux Bruyères pour les résidents des EMS, les mariages, les funérailles et même deux baptêmes préparés et célébrés avec prêtre et pasteur(e) témoignent d’une belle vitalité de l’œcuménisme dans notre quartier. Un œcuménisme basé sur le respect de l’autre, l’écoute et confiance. Autrement dit, un œcuménisme d’amitié.

 

Article paru dans le Magazine paroissial catholique